Accès adhérents
mot de passe oublié Devenir adhérEnt

Retraites:

Les anciens agriculteurs méritent-ils moins que les autres?

Le sujet des retraites concerne aujourd'hui 1 400 000 retraités agricoles.

Confrontés à la non revalorisation des retraites agricoles depuis 2103 et à leur faiblesse et face à la hausse du coût de l'énergie et de la santé ainsi qu'au démantèlement des services médicaux en milieu rural, les retraités de la SNAE (Section Nationale des Anciens Exploitants) et les agriculteurs actifs de la FNSEA entendent réagir.

Il est inadmissible qu'une grande partie des retraités agricoles vivent en-dessous du seuil de pauvreté. Les agriculteurs doivent être traités comme les autres assurés sociaux.

C'est pourquoi, nous demandons solennellement aux Pouvoirs Publics de s'engager sur les dossiers suivants:

  • Comme dans les autres régimes des secteurs privés, les futures retraites doivent être calculées sur les 25 meilleures années et non plus sur la totalité de la carrière.

  • Il est scandaleux que les retraités ayant cotisé une carrière complète aient une pension de retraite inférieure aux salariés qui ont une retraite minimale égale à 85% du SMIC. Ainsi après avoir obtenu pour 2017, une retraite minimum à 75% du SMIC, la SNAE demande aux Pouvoirs Publics de respecter l'engagement pris dans la loi sur la retraite complémentaire obligatoire, votée à l'unanimité en 2002, et d'amener les retraites à 85% du SMIC à l'échéance de 5 ans.

  • Nous demandons le rétablissement de la demie-part fiscale pour les veuves et les veufs.
  • La SNAE souhaite le relèvement du revenu fiscal de référence de 2000€.
  • Enfin, en matière de santé, il est prioritaire de maintenir les services de santé sur les territoires ruraux. il y a urgence à avancer vers une prise en charge plus juste pour la dépendance.