Accès adhérents
mot de passe oublié Devenir adhérEnt

Pourquoi avoir créer Coeur de Gamme

Vers une segmentation de marché

La FNB travaille depuis près d'un an à la mise en place du dispositif Cœur de Gamme. Cette démarche a pour objectif d'inverser les modalités de fixation du prix de la viande pour que les éleveurs soient enfin rémunérés à un prix juste.

La commercialisation de la viande bovine en GMS (54% du marché de la vache allaitante) est caractérisée par une forte indifférenciation des produits. Par ailleurs, le produit viande bovine est souvent déceptif (variabilité de la qualité de la viande) et peine à satisfaire le consommateurs.

Ce double constat entraine la filière vers une logique de perte de valeur au détriment des éleveurs surtout, mais aussi des consommateurs. Il est donc impératif de viser un retour à la segmentation, à la régularité de la qualité et un une juste rémunération des producteur.

En parallèle, un travail important doit être conduit sur la restauration hors domicile et les plats préparés afin d’assurer la valorisation des carcasses hors cœur de gamme. Les marges de manœuvre sont importantes en terme d’approvisionnement en viande française. Ces démarches combinées visent à tirer l’ensemble des prix de chaque catégorie vers le haut.

 

Objectif de segmentation du marché

La Démarche Coeur de Gamme : C'est quoi ?

Un cahier des charges précis pour une rémunération juste

Les éleveurs ont sollicité les GMS pour la création d’un segment socle du marché de la viande bovine allaitante : le Cœur de Gamme allaitant. Ce segment différencié permet de constituer un support au rayon viande bovine en proposant un échéancier de qualité : entrée de gamme, cœur de gamme, premium.

Les critères du cahier des charges sont les suivants :

Un cahier des charges accessible

Les GMS s’engagent d’autre part à :

  • S’approvisionner en viandes issues de bovins en provenance d’élevages engagés dans la charte des bonnes pratiques d'élevage,
  • Respecter un délais de maturation défini par Interbev,
  •  Assurer une valorisation qui permette de couvrir les coûts de production et à assurer la juste rémunération de l’éleveur.

 

Comment ça marche

Un juste retour aux producteurs

  • Vous vendez un animal qui correspond au cahier des charges,
  • Si celui-ci fait partie des animaux achetés par une GMS en Cœur de Gamme, celle-ci versera à l’intermédiaire un prix correspondant aux coûts de production calculés par l’Institut de l’Elevage (incluant la rémunération du producteur),
  • Votre acheteur doit vous reverser le montant correspondant        
Exemple de deux animaux de Côte d’Or vendus en Cœur de Gamme à Super U

Les objectifs de Coeur de Gamme

Quelques chiffres

L’objectif est que toutes les enseignes soient engagées  et qu’elles s’approvisionnent chacune avec minimum 50 % d’animaux en cœur de gamme.

Ce qu'il reste à construire

Du coté syndical

Les enseignes se sont engagées au niveau national. Nous devons désormais nous assurer que les échelons locaux vont jouer le jeu. La commission Bovins Viande retournera donc à la rencontre des magasins dans chaque canton pour faire signer l’engagement Cœur de Gamme. Seront ciblés particulièrement : Intermarché, Leclerc, Auchan, Super U et Lidl. Des contacts avec Carrefour seront pris au niveau départemental.

Le visuel Cœur de Gamme est en cours de réalisation. Il sera mis à disposition des magasins signataires de l’engagement et uniquement à ceux là.

Plusieurs facteurs nous engagent à accroître notre travail au niveau départemental :

  • La nécessité d’assurer l’engagement individuel des magasins indépendants dans leur stratégie d’approvisionnement
  • Le suivi des volumes engagés par les enseignes
  • Les tentatives de communication par des magasins sur le dispositif sans engagement ou retour de valeur Cœur de Gamme aux éleveurs.

La mise en place du Cœur de gamme ne s’arrête pas à la signature des enseignes. Il est essentiel de maintenir une pression forte sur l’ensemble des maillons de la filière pour garantir le retour de valeur aux éleveurs.

Du coté éleveurs

Il est indispensable de maintenir la pression sur les acheteurs pour assurer le retour du paiement Cœur de Gamme.

Une base de données nationale doit être créée et mise à disposition des éleveurs afin que chacun puisse savoir si ses animaux ont été valorisés Cœur de Gamme.

Pour l’instant, seuls trois magasins ont signé leur engagement. Dans le cas où un autre magasin communiquerait sur l’initiative, sans avoir mis en place le « Cœur de gamme », il est essentiel de :

  • Demander à ce qu’il signe l’engagement immédiatement ou demander l’arrêt immédiat de toute communication abusive
  • Signaler ce magasin à la FDSEA

Il est essentiel d’informer vos magasins que seuls les magasins effectivement engagés pourront utiliser l’identifiant « Cœur de gamme ». Nous vous transmettrons régulièrement la carte des magasins engagés.