Accès adhérents
mot de passe oublié Devenir adhérEnt

Communiqué FNB

Loi Besson-Moreau : Les acteurs de la grande distribution n’ont toujours rien compris !

La FNB dénonce, une nouvelle fois, l’attitude irresponsable des acteurs de la grande distribution au sein de la filière bovine. Ces derniers se sont encore opposés, ce jour, à la publication de l’indicateur de coût de production des éleveurs, par l’interprofession INTERBEV. Derrière la communication « engagée » de ces fédérations pendant le débat sur la loi Besson-Moreau, persistent donc des postures et des actes à contre-courant de l’ambition de ce texte.

C’est le B.a-ba en matière d’application de la loi et pourtant, cela bloque encore au sein d’INTERBEV : la publication de l’indicateur de coût de production des éleveurs, prévue par la loi, est encore refusée par les deux fédérations représentant la grande distribution, FCD (Fédération du Commerce et de la Distribution) et FCA (Fédération du Commerce Coopératif et Associé).
Une situation d’autant plus grotesque que cet indicateur est pourtant disponible depuis l’accord du 22 mai 2019 ! Rappelons que cet accord interprofessionnel avait acté à l’unanimité, il y a donc maintenant plus de deux ans, la méthode de calcul et d’actualisation de l’indicateur de coûts de production pour les bovins de race à viande (en catégories vaches, JB, génisses, broutards).
Si la volonté politique semble réelle, pour répondre à l’urgence de la situation des éleveurs – dont l’actuelle forte décapitalisation du cheptel est un symptôme déjà bien visible -, la grande distribution reste, pour sa part, parfaitement étrangère à cette souffrance quotidienne des femmes et des hommes qui travaillent dans leur filière.
La FNB en appelle donc au Ministre de l’agriculture pour durcir le ton et faire respecter la loi, par tous.
Dans cette attente, et en raison de l’impératif à préparer l’échéance du 1er janvier 2022, la FNB informe les éleveurs des valeurs de l’indicateur de coût de production résultant de la dernière actualisation (septembre dernier) selon la méthode de calcul validée par accord interprofessionnel, concernant les bovins de races à viande.