Accès adhérents
mot de passe oublié Devenir adhérEnt

Les journalistes ou associations ne sont pas habilités à exercer des "contrôles surprises" sur les exploitations

Visite surprise chez Christiane Lambert : une pression intolérable

Des militants Red Pills (anciennement DxE), accompagnés de journalistes de France 3 Pays de Loire, se sont présentés, sans prévenir, devant l'exploitation de Christiane Lambert il y a quelques jours. En son absence, ils ont exigés auprès de son mari de pouvoir "vérifier" l'élevage. Ces pratiques sont intolérables : seuls les services compétents peuvent exiger de faire des vérifications. Si des journalistes souhaitent visiter des élevages ou toute exploitation agricole, la bienséance voudrait qu'ils demandent un RDV, comme tout le monde. De plus, cette façon d'insister en l'absence de Christiane ressemble largement à une tentative de faire pression sur la famille de responsables syndicaux. Nous denonçons globablement cette façon de faire, le reportage qui en a découlé, et les justifications lamentables de France 3 Pays de Loire, qui n'hésite ni à accompagner des militants déjà condamnés, ni à dire dans son reportage que tant qu'il n'y a pas d'effraction, les militants ne risquent rien, le tout en clamant avoir donné la parole à tout le monde (enfin, sauf à la Présidente de la FNSEA qui était pourtant clairement visée). Nous soutenons Christiane dans toutes les actions qu'elle voudra entreprendre.

Pour info, vous pouvez retrouver le reportage complet sur le site de France 3 Pays de Loire, dans le 19/20 du 5 Février, ainsi que la réaction de Christiane Lambert sur sa page facebook , et sur twitter

Cette façon de faire des journaliste de France televisions et cette impunité des associations antiviande sont insupportables. La cellule Demeter a été créée pour pouvoir lutter légalement contre ces dérives sectaires et ces actions hors la loi que certaines associations se permettent. 

  1. Vous pouvez tout à fait refuser l'accès à toute personne non habilité à faire un contrôle (notamment journalistes et associations). Pour toute demande déplacée (exigence de vérif...), contactez-nous pour que nous puissions en informer les services de l'Etat et la gendarmerie départementale, et envisager toutes les mesures à prendre.
  2. En cas de présence sur place des demandeurs, et de l'absence de prise en compte d'un refus de votre part (personne qui insiste, refuse de partir...) éviter tout contact physique, limitez au maximum les échanges verbaux et contactez la gendarmerie
  3. Si vous êtes sollicités pour un RDV, que vous l'acceptiez ou non, n'hésitez pas non plus à nous contacter ou à renvoyer la demande vers nous. Nous pourrons vous fournir des éléments de langage pour les points difficiles, des données chiffrées précises si nécessaire...
  4. Si la FDSEA21 est amenée à vous solliciter pour répondre à la demande d'un journaliste : Nous vérifions au préalable le sujet abordé, les conditions d'interview, de film... et les reportages précédents des journalistes concernés. Toute sollicitation sera précédée d'un contact (téléphonique en général) entre l'exploitant et la FDSEA21, et vous êtes tout à fait libres de refuser. Aucun journaliste ou autre qui se présenterait à vous sans ce contact préalable n'a été envoyé par nous. Toute demande que vous accepteriez au préalable auprès de la FDSEA21 passera par une prise de RDV entre l'exploitant et le journaliste, en fonction des disponibilités de chacun.
  5. Ces mesures de précaution excluent bien évidemment les journalistes de notre journal Terres de Bourgogne, en qui vous pouvez avoir toute confiance.
  6. Responsables syndicaux, chambre... si certains essayaient de faire pression sur vos familles, salariés.... c'est intolérable et toute l'équipe sera à vos côtés pour lutter activement contre ces dérives. Comme toute personne, vous pouvez refuser une interview, visite... 
  7. N'hésitez pas à signaler au CSA toute diffusion télévisuelle qui ne vous paraitrait innapropriée (reportage à charge par exemple, diffusion d'une effraction en exploitation...) ici : https://www.csa.fr/Mes-services/Alertez-nous-sur-un-programme2