Accès adhérents
mot de passe oublié Devenir adhérEnt

Une manifestation pacifique et réussie

De 17h30 à 19h30, une 100aine d'agriculteurs ont bloqué les accès à Vanvey, pour empêcher le déroulement de l'AG qui devait valider la V3', soit une version très légèrement modifiée de la version qui avait été soumise à l'AG en Mars. 

En 5 points de blocage, l'accès à Vanvey a été empêché pour les membres du GIP, ne permettant ainsi pas d'atteindre le quorum, et provoquant l'annulation de l'AG . Les personnes non concernées par le GIP ont pu traverser les barrages. Le blocage s'est déroulé dans le calme, sans heurt, le seul incident à déplorer est du fait d'un vice Président du GIP qui a forcé le barrage, renversant violemment un manifestant. Plus de peur que de mal, des plaintes vont être déposées à l'encontre de ce monsieur. Cette réaction nous apparaît comme le symbole de la vision d'une démarche démocratique selon le GIP : "écoutons ceux qui sont d'accord, muselons les opposants, et s'ils font quand même du bruit, roulons leur dessus". Lamentable.

Nous allons utiliser la visibilité que ce blocage nous a redonnée sur notre propre territoire pour informer le Ministre de l'environnement, Ministre de tutelle des parcs et le gouvernement en général, de ce qui se passe sous couvert d'un projet démocratique, et qu'ils acclament comme un excellent projet de territoire. Nous rappelerons bien entedu le fond de nos revendications. 

Nos revendications restent les mêmes :

  • Pas de terres agricoles ou à usage économique dans le coeur, même quelques centaines d'hectares, sauf volontariat 
  • Pas de mise sous-cloche du territoire
  • Une information claire des propriétaires et le repsect de leur propriétés privées
  • Pas de plan de gestion, d'objectifs non contraignants inatteignables ou quelques autres formes de règle déguisées en objectifs qui deviendront des contraintes dès lors que les objectifs ne seront pas atteints, à la seule volonté du Directeur du Parc ou du Conseil d'administration dont la représentatitivité ne s'améliorera probablement pas
  • Pas d'augmentation des contraintes administratives quelqu'elles soient, elles sont le meilleur moyen de tuer dans l'oeuf de très bon projets, même lorsqu'ils concordent parfaitement avec les objectifs du parc, par épuisement des porteurs de projet
  • Pas d'utilisation par le GIP de tout terme type "consensus" et autres synonymes pour se rapporter aux discussions houleuses avec le monde agricole, meilleur représentation du sectuer économique au sein des instances
  • Pas de promesses de financement tant qu'il n'y a pas d'enveloppes assurées