SECURITE - Engins de levage

Partager l'article
Facebook LinkedIn
SECURITE - Engins de levage

Les vérifications obligatoires des Engins de levage :

Si vous utilisez des engins de levage, vous n’êtes pas sans savoir que des Vérifications Générales Périodiques (VGP) de ces outils sont obligatoires. Télescopique, chariot élévateur, chargeur frontal… mais également mini-pelle, tractopelle, benne surélévatrice, palan ou table élévatrice … sont concernés.

L’objectif des VGP est de vérifier la conformité du matériel afin de détecter toute détérioration pouvant mener à mise en danger de l’utilisateur.

Qui peut faire la VGP ? 

Elle doit être réalisée par une personne qualifiée, en interne à l’entreprise ou en externe. Cela peut être le chef d’exploitation ou l’un de ses salariés qui aura alors suivi une formation pour cela. Un certain nombre d’exploitants ont déjà suivi la formation proposée par la Chambre d’Agriculture de Côte d’Or et peuvent d’ores et déjà procéder aux VGP de leur propre matériel. Si vous n’êtes pas qualifié pour le faire, vous devez faire appel à un organisme agréé pour la réalisation de ces vérifications ou vous rapprocher de la Chambre d’Agriculture pour connaître les dates des prochaines sessions de formation.

A quelle fréquence doit-on faire les VGP ? 

D'une manière générale, la VGP des appareils équipés pour le levage doit avoir lieu tous les 6 mois. Cette périodicité passe toutefois à 12 mois pour les appareils non équipés pour le levage tels que les chargeurs frontaux qui équipent les tracteurs ou le matériel de terrassement. Attention toutefois à certains engins de TP qui effectuent des opérations de levage, la périodicité est alors de 6 mois. Les accessoires de levage sont également à vérifier tous les 12 mois : accessoires assemblés sur le télescopique mais également cris, élingues, sangles…

Que vérifie-t-on lors des VGP ?

L’opérateur procède à un examen visuel et il vérifie tous les éléments pour le bon fonctionnement de l’engin : les éléments de protection, le matériel électrique, les organes de commandes, les pneumatiques, les équipements du poste de conduite, la transmission puis tous les éléments du groupe de puissance. Pour les appareils de levage, il est nécessaire de réaliser un essai de levage avec une charge.

Une fois ces vérifications réalisées, un rapport est établi pour décider si oui ou non l’engin peut être remis en circulation ou retirer pour effectuer la maintenance ou le changement de pièces.

Pour plus d’informations, contactez la FDSEA 21 !