L’unité, notre force pour la réussite de l’agriculture française

Partager l'article
Facebook LinkedIn
Tribune Arnaud Rousseau

Voilà presque un semestre que la Ferme France est mobilisée pour que les Pouvoirs Publics engagent enfin le grand changement de fond pour l’avenir des agricultrices et des agriculteurs. Un semestre que la FNSEA et son réseau tiennent une position forte, qui repose sur trois piliers : dignité, juste revenu, et conditions d’exercice viables de nos métiers.

A l’occasion de son 78ème Congrès, qui s’est tenu du 26 au 28 mars dernier à Dunkerque, nous avons pu faire un point d’étape complet. Collectivement, nous pouvons nous féliciter d’avoir passé un cap essentiel : celui de faire reconnaître le caractère indispensable et indissociable de nos 122 propositions, qui trouvent leur expression dans les 67 chantiers ouverts par le Gouvernement, en France et en Europe, depuis fin janvier. Jamais, de mémoire de syndicaliste, autant de chantiers ont été ouverts en même temps ! Une victoire que nous devons à la cohésion de notre réseau, et sa coordination avec celui de Jeunes Agriculteurs.

C’est aussi collectivement que nous avons acté qu’un nouveau cap doit être désormais franchi : celui qui consiste à exprimer clairement et méthodiquement quand et comment ces mesures vont être concrétisées et trouveront leur écho tangible dans les cours de fermes.

Nous devons ensemble, dans la cohésion et l’unité qui sont notre force tout autant que notre ADN syndical, maintenir la pression pour obtenir les réponses attendues. Au-delà des aspects législatifs, avec la Loi d’Orientation Agricole qui vient d’être présentée en Conseil des Ministres, nous attendons du Président de la République qu’il nous éclaire, enfin, sur sa vision pour l’agriculture française. Dans cette vision, la FNSEA entend qu’au côté du renouvellement des générations agricoles, les sujets de compétitivité et d’accès aux moyens de production dans un contexte de transition écologique trouvent toute leur place.

La mobilisation continue !